Plan guide prospectif pour le centre-station de Méribel – Savoie

Attention : documents graphiques provisoires avant projet final
  • Maitrise d’ouvrage : Ville de Méribel – Les Allues
  • Maitrise d’oeuvre : Maxime Genévrier (MG|URBA) mandataire – avec Citéliance spécialiste de la programmation, TCC spécialiste du montage opérationnel, EA+LLA architectes
  • Surface du site : périmètre stratégique à l’échelle du centre station
  • Programme : logements – activité – équipement – mobilité
  • Calendrier : Réalisé entre juillet 2017 et juillet 2018
Les éléments naturels contraignent le développement urbain

La station de ski de Méribel, petit bourg de 1800 habitants permanents et fondé sur l’économie du sport d’hiver, s’est constitué entre trois contraintes de développement : l’inondabilité du fond de vallée, la constructibilité des pentes et le besoin des hébergements de se rapprocher au maximum du front de neige et de l’accessibilité aux pistes. Cela a donné naissance à une ville en goulot d’étranglement, où une seule rue historique (la rue des Jeux Olympiques) relie les deux places commerçantes du centre. Cette configuration étouffe d’autant plus Méribel que les équipements vieillissent et ne s’ouvrent pas sur la ville et que les infrastructures routières ne sont pas adaptés à la vie piétonne. En sus, dans le contexte du réchauffement climatique, le principe économique de la vallée (l’exploitation du ski) est en stagnation relative et les investissements doivent se faire dans une forte économie de moyens.

La démarche : Une armature de projets pour la redensification du centre

Notre démarche comme en centre-bourg a été de s’adapter aux contraintes très fortes et finalement très similaires à d’autres centres-bourgs moins touristiques pour définir des périmètres de micro-projets ciblés et permettant d’articuler les espaces forts (mais en perte de vitesse). L’objectif à termes est de permettre de redensifier le bâti par le privé autour d’espaces publics rénovés. : 

  • La rue des Jeux Olympiques devient l’armature piétonne du centre en articulant la place haute (autour de l’office du Tourisme) et le front de neige. 
  • Le place de l’Office du Tourisme et le front de neige sont aussi rénovés et fortement libéré des voitures pour accueillir les piétons et des équipements mettant en valeur la vie uraine (consigne publique à ski notamment)
  • Le Parc Olympique, rassemblant de nombreux équipements sportifs (patinoires, piscine, etc.) hérité des JO d’Albertville est rénové et ouvert sur la ville.